Saut à l'élastique Morlaix -
Saut à l'élastique Chateaulin -
Saut à l'élastique Nantes -

Saut à l'élastique Morbihan -


Le Saut à l'élastique à eu son heure de gloire de 1987 à 1998  et à toucher son apogée dans les années 89 / 98. Depuis, il a trouvé une vitesse de croisière qui est assez constante, avec une petite augmentation de sa clientèle depuis 4 à 5 ans .

Depuis le début de l'aventure les sauts à l'élastique de pont ou viaduc ont toujours eu la faveur des sauteurs, cette côte est sûrement dûe au plaisir qu'il y a de sauter dans des lieux naturels où la convivialité entre les participants est présente.

En effet,  le fait de se déplacer dans un lieu où toutes les personnes présentes viennent chercher l'exaltation des sensations fortes et de surcroit le fait de pratiquer la même activité renforce entre les participants un lien de solidarité car tous recherchent de l'adrénaline.

Sur un pont l'aire de saut est conviviale il n'y a ni fripouille ni notable , les barrières du statut social sont abolies car il n'est pas rare de croiser des fripons discutant  émotions fortes avec des notables, tous sont solidaires et se motivent car tous savent que leur tour approche et qu'une aide psychologique de l'extérieur est  importante, il se crée même souvent entre participants et c'est amusant une conivance amicale contre le largueur, qui lui joue le jeu,  en charrient gentiment les participants, Bientot en Bretagne se sera votre tour.